web analytics

La tasse fabriquée à partir du café

La HuskeeCup, fabriquée avec des coques de café rejetées, a été lancé avec succès sur la plateforme de financement participatif Kickstarter en juin et entre en phase de pré-production cet automne.

En tant que responsable de l’approvisionnement durable chez Taylors of Harrogate et co-présidente du comité de développement durable de la British Coffee Association, DR. KRISZTINA SZALAI, porte un grand intérêt aux produits innovants et durables. Elle a interviewé Saxon pour le magazine 25.

Quelle a été l’impulsion à l’origine de la création de la HuskeeCup ?

Depuis de nombreuses années, nous travaillons en étroite collaboration avec nos producteurs, Yunnan Coffee Traders, dans la province chinoise de Yunnan,  sur un certain nombre de projets, dont l’un consiste à réduire les déchets générés tout au long du processus de production. Nous voulions créer un système qui éliminerait les déchets depuis la plantation jusqu’à l’établissement de café.

En travaillant avec l’équipe sur la plantation, l’un des principaux problèmes que nous avons rencontrés concernait les coques de café. Le problème avec la coque est qu’elle ne présente aucune valeur nutritive, donc il est inutile de la mélanger avec d’autres matières organiques pour le compostage. Au lieu de la jeter, nous voulions lui trouver un meilleur usage.

L’un des membres de l’équipe a demandé : «Ne serait-ce pas génial si nous pouvions la transformer en tasse et boire du café dedans ? » Nous nous sommes tous regardés et avons pensé : « C’est vraiment une très bonne idée , je me demande si c’est possible ». Après quelques recherches, nous avons constaté que c’était possible, mais nous ne voulions pas créer n’importe quelle tasse. Nous voulions créer une tasse qui remédie au problème des déchets aux niveaux de la plantation, de l’établissement de café et du consommateur.

Huskee Cup on espresso machine - The Coffee Cup Made from Coffee: 25 Magazine Issue 2
Combien de temps a duré le processus de conception ?

Entre l’idée et la création d’un prototype, environ un an s’est écoulé. Le processus a été rapide, mais il reposait sur notre expérience car nous connaissions bien les problèmes rencontrés et les solutions requises par l’industrie. Nous avons reconnu que la conception d’une tasse pour résoudre un seul aspect du problème posé par les déchets susciterait une demande minimale. Notre plan consistait à concevoir une tasse qui non seulement permettait de remédier au problème des déchets dans les plantations et les établissements de café, mais qui plaise aussi aux consommateurs.

Le résultat est une solution trois en un – une tasse qui recoupe les caractéristiques d’une tasse en céramique, d’un gobelet à emporter et d’une tasse réutilisable. La HuskeeCup dispose d’une soucoupe universelle et d’un couvercle qui s’adapte à toutes les tailles de la gamme. Bien que les tasses, les couvercles et les soucoupes soient recyclables, ils passent également au lave-vaisselle, et nous espérons qu’ils seront réutilisés et remplaceront finalement les gobelets à emporter.

Quels facteurs avez-vous eu à prendre en compte lors de la conception des tasses ?

Du point de vue du barista, il existe un certain nombre de problèmes, allant de l’empilement des tasses sur la machine aux propriétés de rétention d’eau des tasses, ainsi que la forme de la tasse qui guide la façon dont vous versez le lait. La soucoupe universelle et le couvercle aident à résoudre un autre problème auquel les baristas sont confrontés : l’exigence de plusieurs soucoupes de différentes tailles. Pour le consommateur, nous avons tenu compte des problèmes de température pour les tasses en céramique et jetables, de la sensation de la tasse sur la bouche, de l’aspect esthétique des tasses, de la sensation du matériau entre les mains, etc.

Comment la HuskeeCup peut-elle accroître la durabilité de l’industrie ?

Les tasses en céramique ont un énorme impact sur l’environnement, depuis l’extraction du matériau jusqu’au processus de cuisson très énergivore. La plupart des fours de cuisson fonctionnent à plus de 500°C, de sorte que la quantité d’énergie nécessaire pour produire des tasses en céramique est énorme. Par contre, les tasses HuskeeCup sont cuites à 300°C dans un délai beaucoup plus court, de sorte que les économies d’énergie sont significatives.

Outre le plus faible impact environnemental et le fait que les matières premières que nous utilisons sont des produits dérivés du processus de production du café, les tasses sont également beaucoup plus durables que les tasses en céramique. Elles sont moins susceptibles de s’ébrécher et de se casser, de sorte que les établissements de café devront les remplacer beaucoup moins souvent que les tasses en céramique traditionnelles. La durabilité des tasses est un facteur important pour ces établissements, car les tasses en céramique coûtent cher si vous devez les remplacer régulièrement.

Que font actuellement les caféiculteurs des coques ?

Cela varie à travers le monde. Il y a des caféiculteurs qui les utilisent comme source de combustible dans leurs séchoirs, tandis que d’autres les mélangent à leur compost ou les répandent autour de la plantation pour recouvrir le sol et le protéger des mauvaises herbes. Bien qu’il s’agisse de bonnes solutions, les caféiculteurs se retrouvent souvent avec un surplus qui, mis en tas pour se décomposer, peut attirer les ravageurs et devenir une source de maladies. La collecte des coques pour être utilisées dans la fabrication des tasses HuskeeCup contribuera à faire en sorte que les plantations restent propres.

Les coques auront-elles un impact sur la saveur du café ?

La question la plus fréquemment posée est de savoir si les tasses auront un impact négatif sur la saveur du café. Nous avons fait de nombreux tests et constaté que, du fait que la coque ne contient pratiquement aucun nutriment, rien ne pouvait s’infiltrer dans la boisson, de sorte que les tasses n’auront pas d’impact sur la saveur ou l’arôme.

Quand pouvons-nous espérer voir les tasses HuskeeCup en vente ?

La pré-production commencera au moment où la prochaine récolte débutera en Chine, c’est-à-dire autour de novembre. Ensuite, nous enverrons des échantillons aux cafés pour savoir s’il y a des choses qu’ils voudraient éventuellement changer. Nous voulons nous assurer que les gens sont vraiment contents. Une fois ce test-bêta terminé, la pleine production débutera en février 2018.

huskee cup 25 magazine issue 2

HuskeeCup : En un coup d’œil

L’équipe : HuskeeCup a été fondée par quatre hommes : Josh Jagelman de Yunnan Coffee Traders, qui supervise l’approvisionnement au niveau des plantations ; Michael Chin, comptable de gestion et « gars à l’origine de l’idée » qui gère les finances et les opérations ; Adrien Chen, qui est responsable de la propriété intellectuelle et de la fabrication ; et Saxon Wright, qui dirige la conception et le développement des affaires. Ils sont rejoints par la directrice des opérations, Nicole Barnes.

Public ciblé : Torréfacteurs et distributeurs.

Marchés : Monde entier.

Objectif de ventes : Un million de tasses la première année.

Gamme de produits : La HuskeeCup sera disponible en cinq tailles : 4, 6, 8, 10 et 12 onces avec un couvercle et une soucoupe universels. Des variations de couleur suivront.

Coût : Semblable au prix d’une tasse en céramique de milieu de gamme.

En savoir plus : huskee.co / @huskeecup

The post La tasse fabriquée à partir du café appeared first on SCA News.

Go to Source